Hors musée

Hors musée

Samedi 12 février 2022 de 13h45 à 17h30

Une balade animée par le collectif SAFI, produite par le Bureau des guides du GR2013 pour le Musée d’histoire de Marseille dans le cadre de l’exposition « Marseille en temps de peste, 1720-1722 »

Yersinia pestis, le bacille de la peste est une bactérie parasite de la puce du rat responsable de million de morts mais les parasites ne sont pas toujours pathogènes, ils ont également joué un rôle moteur dans l’apparition des végétaux qui ont vu le jour parce qu’une bactérie capable de transformer la lumière en énergie avait parasité une cellule primitive. Entre symbiose et conflit, le parasitisme est donc une histoire de coévolution très fine.

Le collectif Safi propose une série de marches pour découvrir  différentes formes de parasitismes végétal et explorer l’univers étonnant des galles, cette étrange relation entre une plante et un insecte qui interroge et renouvelle notre compréhension du parasitisme. Ces balades, en ville et sur les hauts de Sainte-Marthe, permettront également d’aborder les différentes modalités de dispersion et les stratégies à l’œuvre dans nos sociétés anciennes ou contemporaines pour s’en défendre ou s’y adapter.

Un cabinet de curiosité végétal accompagne la balade et permet d’observer à la loupe différentes formes parasitaires.

SAFI travaille, apprend, rêve, partage, imagine, transmet à partir du végétal. Non pas la nature conservée, ni la nature domestiquée, mais celle plus complexe des espaces en friche, des frontières de la ville, là où le jeu reste possible tout en posant les enjeux du devenir urbain. Le collectif explore les ressources, se nourrit de rencontres, prend le temps de la résidence, du vagabondage et de l’expérimentation pour prendre le pouls des territoires traversés. Il met en valeur, en lumière, la conversation intime entre des hommes et leur environnement. À partir d’un répertoire de gestes fondamentaux : marcher, sentir, écouter, manger… SAFI invite à traverser des zones oubliées, à pratiquer des gestes vernaculaires et à (re)découvrir des richesses insoupçonnées. Il propose de faire des expériences sensibles qui révèlent ce qui sous nos yeux se dérobe, peut-être par habitude. il propose de découvrir qu’une mauvaise herbe peut être un végétal étonnant, un délice en cuisine ou un matériau d’avenir et constitue un véritable héritage qui nous aide à comprendre notre environnement, nous relie les uns aux autres et fait apparaître la ville sensible et affective.

Gratuit sur réservation sur le site bureaudesguides-gr2013.fr

Prévoir de l'eau, des chaussures de randonnée et des vêtements adaptés

 

Samedi 12 février 2022 de 13h45 à 17h30

Une balade animée par le collectif SAFI, produite par le Bureau des guides du GR2013 pour le Musée d’histoire de Marseille dans le cadre de l’exposition « Marseille en temps de peste, 1720-1722 »

Yersinia pestis, le bacille de la peste est une bactérie parasite de la puce du rat responsable de million de morts mais les parasites ne sont pas toujours pathogènes, ils ont également joué un rôle moteur dans l’apparition des végétaux qui ont vu le jour parce qu’une bactérie capable de transformer la lumière en énergie avait parasité une cellule primitive. Entre symbiose et conflit, le parasitisme est donc une histoire de coévolution très fine.

Le collectif Safi propose une série de marches pour découvrir  différentes formes de parasitismes végétal et explorer l’univers étonnant des galles, cette étrange relation entre une plante et un insecte qui interroge et renouvelle notre compréhension du parasitisme. Ces balades, en ville et sur les hauts de Sainte-Marthe, permettront également d’aborder les différentes modalités de dispersion et les stratégies à l’œuvre dans nos sociétés anciennes ou contemporaines pour s’en défendre ou s’y adapter.

Un cabinet de curiosité végétal accompagne la balade et permet d’observer à la loupe différentes formes parasitaires.

SAFI travaille, apprend, rêve, partage, imagine, transmet à partir du végétal. Non pas la nature conservée, ni la nature domestiquée, mais celle plus complexe des espaces en friche, des frontières de la ville, là où le jeu reste possible tout en posant les enjeux du devenir urbain. Le collectif explore les ressources, se nourrit de rencontres, prend le temps de la résidence, du vagabondage et de l’expérimentation pour prendre le pouls des territoires traversés. Il met en valeur, en lumière, la conversation intime entre des hommes et leur environnement. À partir d’un répertoire de gestes fondamentaux : marcher, sentir, écouter, manger… SAFI invite à traverser des zones oubliées, à pratiquer des gestes vernaculaires et à (re)découvrir des richesses insoupçonnées. Il propose de faire des expériences sensibles qui révèlent ce qui sous nos yeux se dérobe, peut-être par habitude. il propose de découvrir qu’une mauvaise herbe peut être un végétal étonnant, un délice en cuisine ou un matériau d’avenir et constitue un véritable héritage qui nous aide à comprendre notre environnement, nous relie les uns aux autres et fait apparaître la ville sensible et affective.

Gratuit sur réservation sur le site bureaudesguides-gr2013.fr

Prévoir de l'eau, des chaussures de randonnée et des vêtements adaptés

 

Subscribe to RSS - Hors musée