Musée d'Histoire de Marseille

Musée d'Histoire de Marseille

Dans le cadre des mardis de l'Histoire ► À partir du mardi 26 janvier à 18h sur notre chaîne youtube

Par Renée Dray Bensoussan, docteur en histoire contemporaine, Aix-Marseille Université

Moins de deux mois après leur arrivée à Marseille le 12 novembre 1942, les Allemands, prenant prétexte des attentats que la Résistance a organisés contre eux, veulent faire un exemple. L'état de siège est instauré dès le 5 janvier 1943. Ordonnée par Hitler lui-même, une opération baptisée "Opération Sultan" a été réalisée avec la collaboration des autorités et de la police françaises du 22 janvier au 17 février 1943. Marseille connaît alors une rafle massive de familles juives françaises, l’évacuation puis la destruction du quartier nord du Vieux-Port, qui symbolise aux yeux des nazis la "gangrène" marseillaise, le crime, le vice, la saleté, le cosmopolitisme. La déportation de près de 2000 marseillais accompagne cette opération  qui a complètement défiguré le tissu urbain. Renée Dray-Bensousan historienne, membre de l’Académie de Marseille, spécialiste de l'Histoire de la Deuxième Guerre mondiale à Marseille revient sur ces évènements sans précédents en les contextualisant sur le plan idéologique nazi et de la collaboration d’État


Rendez vous sur notre chaîne youtube pour découvrir la conférence à partir du mardi 26 janvier à 18h

Dans le cadre des mardis de l'Histoire ► À partir du mardi 26 janvier à 18h sur notre chaîne youtube

Par Renée Dray Bensoussan, docteur en histoire contemporaine, Aix-Marseille Université

Moins de deux mois après leur arrivée à Marseille le 12 novembre 1942, les Allemands, prenant prétexte des attentats que la Résistance a organisés contre eux, veulent faire un exemple. L'état de siège est instauré dès le 5 janvier 1943. Ordonnée par Hitler lui-même, une opération baptisée "Opération Sultan" a été réalisée avec la collaboration des autorités et de la police françaises du 22 janvier au 17 février 1943. Marseille connaît alors une rafle massive de familles juives françaises, l’évacuation puis la destruction du quartier nord du Vieux-Port, qui symbolise aux yeux des nazis la "gangrène" marseillaise, le crime, le vice, la saleté, le cosmopolitisme. La déportation de près de 2000 marseillais accompagne cette opération  qui a complètement défiguré le tissu urbain. Renée Dray-Bensousan historienne, membre de l’Académie de Marseille, spécialiste de l'Histoire de la Deuxième Guerre mondiale à Marseille revient sur ces évènements sans précédents en les contextualisant sur le plan idéologique nazi et de la collaboration d’État


Rendez vous sur notre chaîne youtube pour découvrir la conférence à partir du mardi 26 janvier à 18h

Dans le cadre des mardis de l'Histoire ► À partir du mardi 19 janvier 2021 à 18h sur notre chaîne YouTube

Par Arnaud Fontanet, professeur au Conservatoire national des arts et métiers et directeur de l'unité de recherche d'épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur, spécialiste en épidémiologie des maladies infectieuses et tropicales.

L’épidémie de Covid-19 nous a fait replonger dans un passé lointain, celui des masques, des quarantaines et des cordons sanitaires, qui ont marqué les épidémies de peste et de grippe espagnole en leur temps. En parallèle, des scientifiques chinois identifiaient et séquençaient en moins d’un mois le génome complet d’un nouveau coronavirus, et plusieurs équipes internationales produisaient et testaient en moins d’un an des vaccins inédits. Cette conférence nous permettra d’explorer comment de tels anachronismes ont marqué cette épidémie qui restera l’une des plus brutales et meurtrières de notre siècle. Espérons que les enseignements et les sauts technologiques qui en découleront nous permettront d’être mieux protégés contre les prochaines émergences infectieuses qui nous menacent.

Dans le cadre de l’exposition « Chercheurs de peste »


Rendez vous sur notre chaîne youtube pour découvrir la conférence à partir du mardi 19 janvier à 18h

Dans le cadre des mardis de l'Histoire ► À partir du mardi 19 janvier 2021 à 18h sur notre chaîne YouTube

Par Arnaud Fontanet, professeur au Conservatoire national des arts et métiers et directeur de l'unité de recherche d'épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur, spécialiste en épidémiologie des maladies infectieuses et tropicales.

L’épidémie de Covid-19 nous a fait replonger dans un passé lointain, celui des masques, des quarantaines et des cordons sanitaires, qui ont marqué les épidémies de peste et de grippe espagnole en leur temps. En parallèle, des scientifiques chinois identifiaient et séquençaient en moins d’un mois le génome complet d’un nouveau coronavirus, et plusieurs équipes internationales produisaient et testaient en moins d’un an des vaccins inédits. Cette conférence nous permettra d’explorer comment de tels anachronismes ont marqué cette épidémie qui restera l’une des plus brutales et meurtrières de notre siècle. Espérons que les enseignements et les sauts technologiques qui en découleront nous permettront d’être mieux protégés contre les prochaines émergences infectieuses qui nous menacent.

Dans le cadre de l’exposition « Chercheurs de peste »


Rendez vous sur notre chaîne youtube pour découvrir la conférence à partir du mardi 19 janvier à 18h

Le mythe d'Ulysse et du cyclope Polyphème synthétisée en une seule image : découvrez grâce à Laure Humbel, notre guide-conférencière, l'art des potiers de Sparte à travers une coupe antique de la Bibliothèque nationale de France, présentée au Musée d'Histoire de Marseille dans l'exposition "Terre ! Escales mythiques en Méditerranée" du 15 juillet 2020 au 3 janvier 2021
 

Cliquez ici pour découvrir la légende d’Ulysse et du Cyclope !

Le mythe d'Ulysse et du cyclope Polyphème synthétisée en une seule image : découvrez grâce à Laure Humbel, notre guide-conférencière, l'art des potiers de Sparte à travers une coupe antique de la Bibliothèque nationale de France, présentée au Musée d'Histoire de Marseille dans l'exposition "Terre ! Escales mythiques en Méditerranée" du 15 juillet 2020 au 3 janvier 2021
 

Cliquez ici pour découvrir la légende d’Ulysse et du Cyclope !

Dans le cadre des mardis de l'Histoire ► Rendez vous sur notre chaîne youtube pour découvrir la conférence !

Par Stefan Tzortzis , SRA- DRAC- PACA, chargé de la gestion patrimoniale et scientifique des Bouches-du-Rhône, chercheur associé à l’ADES (Anthropologie bio-culturelle, Droit, Éthique et Santé) ,

Dans le cadre de l’exposition « Chercheurs de peste »

Tirant son étymologie du latin pestis, « le fléau », la peste figura longtemps au premier rang des maladies infectieuses les plus redoutées. Si, en dehors des médecins et épidémiologistes, elle a, de longue date, inspiré les chroniqueurs et constitué un sujet d’étude pour les historiens, ce n’est comparativement que plus récemment que ses témoins matériels ont intégré le périmètre thématique et chronologique de la recherche archéologique. Dans ce domaine, Marseille et sa région sont particulièrement intéressantes car elles ont été le théâtre, depuis près de 25 ans, de l'exploitation de ces "archives du sol", plus particulièrement pour l’époque moderne et singulièrement pour l’épidémie de 1720-1722. Ces études explorant le passé n’en comportent pas moins une résonance toute particulière sur certaines problématiques actuelles de santé publique.

Dans le cadre des mardis de l'Histoire ► Rendez vous sur notre chaîne youtube pour découvrir la conférence !

Par Stefan Tzortzis , SRA- DRAC- PACA, chargé de la gestion patrimoniale et scientifique des Bouches-du-Rhône, chercheur associé à l’ADES (Anthropologie bio-culturelle, Droit, Éthique et Santé) ,

Dans le cadre de l’exposition « Chercheurs de peste »

Tirant son étymologie du latin pestis, « le fléau », la peste figura longtemps au premier rang des maladies infectieuses les plus redoutées. Si, en dehors des médecins et épidémiologistes, elle a, de longue date, inspiré les chroniqueurs et constitué un sujet d’étude pour les historiens, ce n’est comparativement que plus récemment que ses témoins matériels ont intégré le périmètre thématique et chronologique de la recherche archéologique. Dans ce domaine, Marseille et sa région sont particulièrement intéressantes car elles ont été le théâtre, depuis près de 25 ans, de l'exploitation de ces "archives du sol", plus particulièrement pour l’époque moderne et singulièrement pour l’épidémie de 1720-1722. Ces études explorant le passé n’en comportent pas moins une résonance toute particulière sur certaines problématiques actuelles de santé publique.

- Accessible sur la chaîne youtube "Musées de Marseille"

En raison des dernières directives gouvernementales, la conférence n'est pas accessible au public en présentiel mais sera retransmise sur la chaine youtube "musées de Marseille" à partir du mardi 10 novembre à 18h!!

Par Nicolas Binet, géographe et urbaniste à l’occasion de la sortie du livre « La vie plus belle ? Retour sur vingt ans de rénovation urbaine » de Nicolas Binet et Yves Laffoucrière, ingénieur civil des Ponts et architecte

 

Yves Laffoucrière et Nicolas Binet ont pour eux la diversité de leurs formations et de leurs origines, de l’ingénieur épris d’efficacité opérationnelle à l’urbaniste soucieux de l’intégration dans l’espace urbain. Tous deux spécialistes reconnus des problématiques liées au logement et à l’aménagement des villes, ils ont pu, lors de la décennie passée, observer et vivre la rénovation urbaine d’un belvédère particulier : soit au sein d’un même espace urbain, soit dans la diversité des situations locales.

Plus qu’à un récit monographique, c’est à une découverte de la complexité du sujet que nous convient ces deux experts à travers leur témoignage, là où dimensions spatiales et sociales trouvent leur convergence, dans une quête d’adaptation sans fin vécue par des cohortes successives d’habitants aux caractéristiques et aux modes de vie toujours en cours de transformation. »

 

- Accessible sur la chaîne youtube "Musées de Marseille"

En raison des dernières directives gouvernementales, la conférence n'est pas accessible au public en présentiel mais sera retransmise sur la chaine youtube "musées de Marseille" à partir du mardi 10 novembre à 18h!!

Par Nicolas Binet, géographe et urbaniste à l’occasion de la sortie du livre « La vie plus belle ? Retour sur vingt ans de rénovation urbaine » de Nicolas Binet et Yves Laffoucrière, ingénieur civil des Ponts et architecte

 

Yves Laffoucrière et Nicolas Binet ont pour eux la diversité de leurs formations et de leurs origines, de l’ingénieur épris d’efficacité opérationnelle à l’urbaniste soucieux de l’intégration dans l’espace urbain. Tous deux spécialistes reconnus des problématiques liées au logement et à l’aménagement des villes, ils ont pu, lors de la décennie passée, observer et vivre la rénovation urbaine d’un belvédère particulier : soit au sein d’un même espace urbain, soit dans la diversité des situations locales.

Plus qu’à un récit monographique, c’est à une découverte de la complexité du sujet que nous convient ces deux experts à travers leur témoignage, là où dimensions spatiales et sociales trouvent leur convergence, dans une quête d’adaptation sans fin vécue par des cohortes successives d’habitants aux caractéristiques et aux modes de vie toujours en cours de transformation. »

 

 

Venez découvrir notre toute nouvelle chaîne YouTube "Musées de Marseille". Et cliquez sur la playlist « Musée d’Histoire de Marseille » .Vous y découvrirez un éventail de nos ressources audiovisuelles ( films, conférences…) et pourrez vous documenter à l’envie sur l’histoire de la ville.
 

Découvrez notre chaîne !

 

Abonnez-vous !

 

Venez découvrir notre toute nouvelle chaîne YouTube "Musées de Marseille". Et cliquez sur la playlist « Musée d’Histoire de Marseille » .Vous y découvrirez un éventail de nos ressources audiovisuelles ( films, conférences…) et pourrez vous documenter à l’envie sur l’histoire de la ville.
 

Découvrez notre chaîne !

 

Abonnez-vous !

Subscribe to RSS - Musée d'Histoire de Marseille