MARDI DE L’HISTOIRE : PROJECTION/ débat

Mardi 21 novembre de 18h à 20h

Les femmes de la Cité Saint-Louis

Un film de Denis Gheerbrant. Durée : 53'
Production : Les Films d'Ici - Les Films du Tambour de Soie

En présence du réalisateur et d'habitants de la cité Saint-Louis ( sous réserve).

La cité Saint-Louis, construite à partir de 1928 pour reloger les habitants du quartier dit " de derrière la Bourse ", est une cité jardin que les habitants, de génération en génération, se sont appropriée pour en faire un petit monde ouvrier, joyeux et combatif. Une société de femmes ? En tout cas, ce sont les femmes qui portent le désir de faire société. D'autant que l'organisme HLM qui gère la cité veut mettre lesmaisons en vente.

Depuis 30 ans, Denis Gheerbrant, cinéaste voyageur et documentariste, arpente la France et la Belgique en solitaire, avec sa caméra et son magnétophone. De Paris à Charleroi, en passant par les campagnes françaises, les rues populaires des grandes villes et la « rue de Lappe » à Paris, il filme, non sans tendresse et poésie, les franges fragilisés : campeurs, oubliés des industries en voie de disparition, friches industrielles, jeunes des banlieues en quête d’identité…

Tous publics. Entrée libre dans la limite des 200 places disponibles à l’auditorium du musée.

Dans le cadre de la programmation culturelle liée à l’exposition « Derrière la Bourse », archéologie d’un quartier, 1860-2017 et de la 18e édition du mois du Film documentaire, organisé en collaboration avec la bibliothèque municipale L’Alcazar, coordinateur regional du festival.

Mardi 21 novembre de 18h à 20h

Les femmes de la Cité Saint-Louis

Un film de Denis Gheerbrant. Durée : 53'
Production : Les Films d'Ici - Les Films du Tambour de Soie

En présence du réalisateur et d'habitants de la cité Saint-Louis ( sous réserve).

La cité Saint-Louis, construite à partir de 1928 pour reloger les habitants du quartier dit " de derrière la Bourse ", est une cité jardin que les habitants, de génération en génération, se sont appropriée pour en faire un petit monde ouvrier, joyeux et combatif. Une société de femmes ? En tout cas, ce sont les femmes qui portent le désir de faire société. D'autant que l'organisme HLM qui gère la cité veut mettre lesmaisons en vente.

Depuis 30 ans, Denis Gheerbrant, cinéaste voyageur et documentariste, arpente la France et la Belgique en solitaire, avec sa caméra et son magnétophone. De Paris à Charleroi, en passant par les campagnes françaises, les rues populaires des grandes villes et la « rue de Lappe » à Paris, il filme, non sans tendresse et poésie, les franges fragilisés : campeurs, oubliés des industries en voie de disparition, friches industrielles, jeunes des banlieues en quête d’identité…

Tous publics. Entrée libre dans la limite des 200 places disponibles à l’auditorium du musée.

Dans le cadre de la programmation culturelle liée à l’exposition « Derrière la Bourse », archéologie d’un quartier, 1860-2017 et de la 18e édition du mois du Film documentaire, organisé en collaboration avec la bibliothèque municipale L’Alcazar, coordinateur regional du festival.