VISITE COUP DE CŒUR ♥

Mardi 20 février de 12h30 à 13h30
Autour des céramiques médiévales et de l'atelier de Sainte-Barbe
 
Conduite en séquence 6 du parcours permanent des collections, par Lucy Vallauri, membre associée au LA3M - Laboratoire d'Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée, CNRS - Aix-Marseille Université.

Visite gratuite sur présentation du billet d’accès aux collections

(droits d’entrée : tarif plein 6 euros - réduit 3 euros )

Réservations préalables conseillées (jauge limitée) : 04 91 55 36 00/ musee-histoire@marseille.fr

RDV dans le hall d’accueil du musée à 12h25.


Les fouilles du quartier de Sainte-Barbe ont permis la mise au jour d’un atelier médiéval de potiers situé alors extra muros. Il correspond au quartier de potiers du bourg des Olliers ou « burgus oleriorum ». Actif du XIIIe au XIVe siècle, cet atelier est exceptionnel car il est considéré jusqu'à ce jour comme le premier atelier de faïence connu en France. Il s'agit d'un atelier importé d'Al Andaluz (terme se référant à l'Espagne du Sud à l'époque médiévale). Ce transfert de technologie n’a rien d’étonnant à cette époque où le port de Marseille, reçoit de nombreuses céramiques venues de toute la Méditerranée et des artisans au savoir-faire confirmé.

Mardi 20 février de 12h30 à 13h30
Autour des céramiques médiévales et de l'atelier de Sainte-Barbe
 
Conduite en séquence 6 du parcours permanent des collections, par Lucy Vallauri, membre associée au LA3M - Laboratoire d'Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée, CNRS - Aix-Marseille Université.

Visite gratuite sur présentation du billet d’accès aux collections

(droits d’entrée : tarif plein 6 euros - réduit 3 euros )

Réservations préalables conseillées (jauge limitée) : 04 91 55 36 00/ musee-histoire@marseille.fr

RDV dans le hall d’accueil du musée à 12h25.


Les fouilles du quartier de Sainte-Barbe ont permis la mise au jour d’un atelier médiéval de potiers situé alors extra muros. Il correspond au quartier de potiers du bourg des Olliers ou « burgus oleriorum ». Actif du XIIIe au XIVe siècle, cet atelier est exceptionnel car il est considéré jusqu'à ce jour comme le premier atelier de faïence connu en France. Il s'agit d'un atelier importé d'Al Andaluz (terme se référant à l'Espagne du Sud à l'époque médiévale). Ce transfert de technologie n’a rien d’étonnant à cette époque où le port de Marseille, reçoit de nombreuses céramiques venues de toute la Méditerranée et des artisans au savoir-faire confirmé.