Hors musée

Hors musée

Installation video mapping au Musée des Docks romains

Le musée des Docks romains  présente à compter de vendredi 14 juin à 15h, et jusqu'aux Journées du patrimoine, l'installation vidéo Delirium Dolium de Samuel ROUSSEAU


Cette projet, porté en partenariat avec le festival Paréidolie (Château de Servières) s'inscrit pleinement dans la manifestation "Marseille Provence Gastronomie" et dans le prolongement de l'exposition "On n'a rien inventé !" (inauguration le 14 juin à 18h30)

L’univers onirique de Samuel Rousseau, figure de l’art numérique nominée au Prix Marcel Duchamp en 2011 , investit le Musée des Docks Romains à l’occasion de la sixième édition de PAREIDOLIE, salon international du dessin contemporain, et de MPG2019, année de la gastronomie en Provence.

Revisitant l’histoire du site grâce à son travail mené au sein des archives du musée, et de sa relecture des mythologies antiques, Samuel Rousseau invite à rêver le passé de Marseille, en s’intéressant au commerce vinaire du VIème siècle avant J.C. au IVème siècle après J.C. dont ce site exceptionnel est le témoin. Des bulles de poésie sous forme de projections fictionnelles animeront l’espace des dolia, amphores contenant le vin, occupant le cœur du musée construit autour de cet ancien entrepôt antique. En mettant en scène ces objets du quotidien d’un commerce ancien, Samuel Rousseau  transpose avec une grande sensibilité le site antique des Docks Romains dans un univers familier ambivalent où réalité et fiction s’entremêlent dans un langage lyrique tout en subtilité …

Commissariat : Julie Miguirditchian et le comité de pilotage de PAREIDOLIE.

Installation vidéo présentée du 15 juin au 22 septembre 2019.

 

 

 

 

 

 

 

Installation video mapping au Musée des Docks romains

Le musée des Docks romains  présente à compter de vendredi 14 juin à 15h, et jusqu'aux Journées du patrimoine, l'installation vidéo Delirium Dolium de Samuel ROUSSEAU


Cette projet, porté en partenariat avec le festival Paréidolie (Château de Servières) s'inscrit pleinement dans la manifestation "Marseille Provence Gastronomie" et dans le prolongement de l'exposition "On n'a rien inventé !" (inauguration le 14 juin à 18h30)

L’univers onirique de Samuel Rousseau, figure de l’art numérique nominée au Prix Marcel Duchamp en 2011 , investit le Musée des Docks Romains à l’occasion de la sixième édition de PAREIDOLIE, salon international du dessin contemporain, et de MPG2019, année de la gastronomie en Provence.

Revisitant l’histoire du site grâce à son travail mené au sein des archives du musée, et de sa relecture des mythologies antiques, Samuel Rousseau invite à rêver le passé de Marseille, en s’intéressant au commerce vinaire du VIème siècle avant J.C. au IVème siècle après J.C. dont ce site exceptionnel est le témoin. Des bulles de poésie sous forme de projections fictionnelles animeront l’espace des dolia, amphores contenant le vin, occupant le cœur du musée construit autour de cet ancien entrepôt antique. En mettant en scène ces objets du quotidien d’un commerce ancien, Samuel Rousseau  transpose avec une grande sensibilité le site antique des Docks Romains dans un univers familier ambivalent où réalité et fiction s’entremêlent dans un langage lyrique tout en subtilité …

Commissariat : Julie Miguirditchian et le comité de pilotage de PAREIDOLIE.

Installation vidéo présentée du 15 juin au 22 septembre 2019.

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 15 juin de 16h à 18h30

Le vin, nectar des marseillais

Une balade urbaine sur les traces du vin dans la cité phocéenne. L’une des denrées les plus convoitées et les plus commercées de l’Antiquité, le vin a fait la grandeur du port et l’extension de Massalia. Un aperçu de ces premières vignes, amphores, dolia et fouilles sous-marines…

A consommer sans modération.

Dans le cadre de l'exposition "On n'a rien inventé".

Entrée gratuite dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie

Sur réservation au 04 91 55 36 00 ou musee-histoire@marseille.fr

Samedi 15 juin de 16h à 18h30

Le vin, nectar des marseillais

Une balade urbaine sur les traces du vin dans la cité phocéenne. L’une des denrées les plus convoitées et les plus commercées de l’Antiquité, le vin a fait la grandeur du port et l’extension de Massalia. Un aperçu de ces premières vignes, amphores, dolia et fouilles sous-marines…

A consommer sans modération.

Dans le cadre de l'exposition "On n'a rien inventé".

Entrée gratuite dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie

Sur réservation au 04 91 55 36 00 ou musee-histoire@marseille.fr

S'abonner à RSS - Hors musée