Musée d'Histoire de Marseille

Musée d'Histoire de Marseille

Mercredi 21 décembre à 14h30
Raisins, tulipes, pivoines, oeillets, arbres en tout genre, peints gravés ou sculptés, le musée regorge de feuilles, de branches, de fruits et de fleurs. Venez les cueillir sur les oeuvres avant de les mettre en couleur grâce à l'aquarelle. Mises côte à côte, toutes ces petites mosaïques végétales formeront un magnifique jardin muséal. Cette déambulation permettra d'aborder la symbolique des végétaux liée à l'art figuratif qui se développe tout au long de l'histoire.
Tarifs adultes : entrée gratuite + activité gratuite
Tarifs enfants : entrée gratuite + 4 € l’atelier pour les 5-18 ans (tarif réduit 1,5 €)/gratuit pour les moins de 5 ans. Sans réservation

Mercredi 21 décembre à 14h30
Raisins, tulipes, pivoines, oeillets, arbres en tout genre, peints gravés ou sculptés, le musée regorge de feuilles, de branches, de fruits et de fleurs. Venez les cueillir sur les oeuvres avant de les mettre en couleur grâce à l'aquarelle. Mises côte à côte, toutes ces petites mosaïques végétales formeront un magnifique jardin muséal. Cette déambulation permettra d'aborder la symbolique des végétaux liée à l'art figuratif qui se développe tout au long de l'histoire.
Tarifs adultes : entrée gratuite + activité gratuite
Tarifs enfants : entrée gratuite + 4 € l’atelier pour les 5-18 ans (tarif réduit 1,5 €)/gratuit pour les moins de 5 ans. Sans réservation

Mardi 20 décembre à 14h
Observons et questionnons la laideur. Entre fascination et subjectivité, venez découvrir les collections du musée d’histoire sous le prisme du laid. Monstres de la mythologie grecque, gargouilles diaboliques du Moyen Age, sculptures de squellettes souriants voire même un certain immeuble fameux du Corbusier..
Tarif adultes : entrée des collections gratuite + 3 € (visite guidée)
Tarif enfants : moins de 18 ans : entrée des collections gratuite + 1,50 € (visite commentée)

Sans réservation

Mardi 20 décembre à 14h
Observons et questionnons la laideur. Entre fascination et subjectivité, venez découvrir les collections du musée d’histoire sous le prisme du laid. Monstres de la mythologie grecque, gargouilles diaboliques du Moyen Age, sculptures de squellettes souriants voire même un certain immeuble fameux du Corbusier..
Tarif adultes : entrée des collections gratuite + 3 € (visite guidée)
Tarif enfants : moins de 18 ans : entrée des collections gratuite + 1,50 € (visite commentée)

Sans réservation

Mercredi 7 décembre 2022 de 14h à 18h

La Ville de Marseille, en partenariat avec l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), propose ce rendez-vous afin de commémorer le 60ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie en prenant en compte la pluralité des mémoires et en s’appuyant sur les différents lieux qui leur sont liés. Cet événement, se présentant sous la forme d’un après-midi de tables-rondes, s’articulera autour de lieux marseillaisafin de souligner les liens entre la ville de Marseille et cette histoire complexe. Il donnera à découvrir ces lieux, en donnant la parole à des universitaires, à des témoins de la guerre d’Algérie, ainsi qu’à des acteurs locaux travaillant autour de ces mémoires plurielles.

Programme des tables rondes

  • 14h–14h15 : Ouverture de l’après-midi
  • 14h15–15h10 : Table ronde 1: Appelés et engagés, de Marseille à l’Algérie Tramor QUEMENEUR, historien, « Le camp de Sainte Marthe et la guerre d’Algérie »
    Témoin : Paul DI GIOVANNI, Marseillais appelé en Algérie
    Acteur : Raoul CAPPI, Président départemental de la FNACA
  • 15h10–16h05 : Table ronde 2 : Pieds noirs et harkis, de l’Algérie à Marseille
    Jean-Jacques JORDI, historien, «Arrivée et installation à Marseille des rapatriés (pieds noirs, Juifs d’Algérie, harkis »
    Témoin : Saïd MERABTI, enfant de harki, rapatrié d’Algérie par Marseille
    Témoin: Hélène VERJUS, rapatriée d’Algérie par Marseille, membre du collectif L’Algérie au cœur
  • 16h05–17h : Table ronde 3 : Mémoire des Algériens à Marseille
    Naïma YAHI, historienne, «Les Algériens à Marseille pendant la guerre d’Algérie»
    Témoin : Yamina BENCHENNI, fille d’un militant indépendantiste installé à Marseille Acteur : Samia CHABANI, Directrice de l’association Ancrages
  • 17h–17h15 : Et les Marseillais ?
    Henri SAINT-JEAN, psychosociologue, jeune marseillais durant la guerre d’Algérie
  • 17h15–17h30 : Conclusion «Mémoires et transmissions»
    Gérald ATTALI, IA-IPR honoraire d'histoire-géographie
  • 17h30–18h : Moment de convivialité

Entrée libre à l'auditorium du musée, dans la limite des places disponibles

 

 

Mercredi 7 décembre 2022 de 14h à 18h

La Ville de Marseille, en partenariat avec l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), propose ce rendez-vous afin de commémorer le 60ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie en prenant en compte la pluralité des mémoires et en s’appuyant sur les différents lieux qui leur sont liés. Cet événement, se présentant sous la forme d’un après-midi de tables-rondes, s’articulera autour de lieux marseillaisafin de souligner les liens entre la ville de Marseille et cette histoire complexe. Il donnera à découvrir ces lieux, en donnant la parole à des universitaires, à des témoins de la guerre d’Algérie, ainsi qu’à des acteurs locaux travaillant autour de ces mémoires plurielles.

Programme des tables rondes

  • 14h–14h15 : Ouverture de l’après-midi
  • 14h15–15h10 : Table ronde 1: Appelés et engagés, de Marseille à l’Algérie Tramor QUEMENEUR, historien, « Le camp de Sainte Marthe et la guerre d’Algérie »
    Témoin : Paul DI GIOVANNI, Marseillais appelé en Algérie
    Acteur : Raoul CAPPI, Président départemental de la FNACA
  • 15h10–16h05 : Table ronde 2 : Pieds noirs et harkis, de l’Algérie à Marseille
    Jean-Jacques JORDI, historien, «Arrivée et installation à Marseille des rapatriés (pieds noirs, Juifs d’Algérie, harkis »
    Témoin : Saïd MERABTI, enfant de harki, rapatrié d’Algérie par Marseille
    Témoin: Hélène VERJUS, rapatriée d’Algérie par Marseille, membre du collectif L’Algérie au cœur
  • 16h05–17h : Table ronde 3 : Mémoire des Algériens à Marseille
    Naïma YAHI, historienne, «Les Algériens à Marseille pendant la guerre d’Algérie»
    Témoin : Yamina BENCHENNI, fille d’un militant indépendantiste installé à Marseille Acteur : Samia CHABANI, Directrice de l’association Ancrages
  • 17h–17h15 : Et les Marseillais ?
    Henri SAINT-JEAN, psychosociologue, jeune marseillais durant la guerre d’Algérie
  • 17h15–17h30 : Conclusion «Mémoires et transmissions»
    Gérald ATTALI, IA-IPR honoraire d'histoire-géographie
  • 17h30–18h : Moment de convivialité

Entrée libre à l'auditorium du musée, dans la limite des places disponibles

 

 

Mardi 6 décembre à 18h
Avec  Robert Rossi  (Chant), Gilbert Donzel (Chant), Alain Chiarazzo  (Guitare / Chant), Thierry Massé (Claviers), Jérôme Leroy (Saxophone /Accordéon), John Massa (Saxophone), Christophe Moura (Trompette), Étienne Jesel (Basse) et Guillaume Bonnet (Batterie)

Né en 1977 autour de Roberto Rock Rossi (chant) et d’Alain Loise Chiarazzo (guitare), QUARTIERS NORD, c’est LE groupe rock marseillais, mythique, légendaire, qui a redonné vigueur et santé à un genre tombé en disgrâce : celui de la Chanson Marseillaise.

Affirmant depuis toujours une identité méridionale où tchatche et humour sont la règle, maniant à grand renfort d’expressions épicées autodérision et galéjade, mêlant textes caustiques empreints du franc-parler spécifique à leur ville et rock engatsé inspiré de leurs glorieux aînés anglo-saxons, ils sont les véritables créateurs de la mouvance musicale populaire marseillaise de la seconde moitié du XXe siècle et du début du XXIe, à laquelle de nombreux groupes ont, par la suite, accroché leurs wagons.
En lien avec l’exposition "Marseille, ville rock (1956-1980) - Du rock à Marseille au rock marseillais" présentée à la bibliothèque de l'Alcazar du 7 octobre au 31 décembre 2022
Sans réservation. Dans la limite des places disponibles à l’auditorium du musée.

Mardi 6 décembre à 18h
Avec  Robert Rossi  (Chant), Gilbert Donzel (Chant), Alain Chiarazzo  (Guitare / Chant), Thierry Massé (Claviers), Jérôme Leroy (Saxophone /Accordéon), John Massa (Saxophone), Christophe Moura (Trompette), Étienne Jesel (Basse) et Guillaume Bonnet (Batterie)

Né en 1977 autour de Roberto Rock Rossi (chant) et d’Alain Loise Chiarazzo (guitare), QUARTIERS NORD, c’est LE groupe rock marseillais, mythique, légendaire, qui a redonné vigueur et santé à un genre tombé en disgrâce : celui de la Chanson Marseillaise.

Affirmant depuis toujours une identité méridionale où tchatche et humour sont la règle, maniant à grand renfort d’expressions épicées autodérision et galéjade, mêlant textes caustiques empreints du franc-parler spécifique à leur ville et rock engatsé inspiré de leurs glorieux aînés anglo-saxons, ils sont les véritables créateurs de la mouvance musicale populaire marseillaise de la seconde moitié du XXe siècle et du début du XXIe, à laquelle de nombreux groupes ont, par la suite, accroché leurs wagons.
En lien avec l’exposition "Marseille, ville rock (1956-1980) - Du rock à Marseille au rock marseillais" présentée à la bibliothèque de l'Alcazar du 7 octobre au 31 décembre 2022
Sans réservation. Dans la limite des places disponibles à l’auditorium du musée.

La commémoration de la peste de 1720 avait donné lieu à une riche programmation et à trois expositions et installations artistiques dont l'exposition Marseille en temps de peste au Musée d'Histoire de Marseille.
L'ouvrage Marseille en temps de peste en rapporte l'essentiel, et offre un regard renouvelé sur cet immense sujet, à la lumière des dernières recherches dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie, de l'anthropologie ou de la médecine.

La commémoration de la peste de 1720 avait donné lieu à une riche programmation et à trois expositions et installations artistiques dont l'exposition Marseille en temps de peste au Musée d'Histoire de Marseille.
L'ouvrage Marseille en temps de peste en rapporte l'essentiel, et offre un regard renouvelé sur cet immense sujet, à la lumière des dernières recherches dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie, de l'anthropologie ou de la médecine.

Mardi 29 novembre à 18h

Avec Jean Guyon archéologue et historien, directeur de recherche émérite au CNRS, Véronique Blanc-Bijon ingénieure de recherche au CNRS, Catherine Dureuil-Bourachau, membre de l’académie de Marseille, Andreas Hartmann-Virnich, professeur à l’université d’Aix-Marseille et membre du Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée, Françoise Paone archéologue, ingénieure de recherche à l’Inrap et Francine Valette, historienne spécialisée dans les recherches et études sur le patrimoine bâti.

Présentation de l’ouvrage "Marseille et sa Major, métamorphoses d'une cathédrale" coédité par la Ville de Marseille et les éditions Marion Charlet, sous la direction de Jean Guyon, précédée de la remise de la médaille commémorant les débuts du chantier de la nouvelle Major en 1854 à la Ville de Marseille. Une séance de dédicace pourra avoir lieu, à l'issue de la conférence, pour les membres du public ayant un exemplaire du livre.
En partenariat avec les archives municipales de Marseille.
Entrée libre dans la limite des places disponible à l’auditorium du musée.
 

Mardi 29 novembre à 18h

Avec Jean Guyon archéologue et historien, directeur de recherche émérite au CNRS, Véronique Blanc-Bijon ingénieure de recherche au CNRS, Catherine Dureuil-Bourachau, membre de l’académie de Marseille, Andreas Hartmann-Virnich, professeur à l’université d’Aix-Marseille et membre du Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée, Françoise Paone archéologue, ingénieure de recherche à l’Inrap et Francine Valette, historienne spécialisée dans les recherches et études sur le patrimoine bâti.

Présentation de l’ouvrage "Marseille et sa Major, métamorphoses d'une cathédrale" coédité par la Ville de Marseille et les éditions Marion Charlet, sous la direction de Jean Guyon, précédée de la remise de la médaille commémorant les débuts du chantier de la nouvelle Major en 1854 à la Ville de Marseille. Une séance de dédicace pourra avoir lieu, à l'issue de la conférence, pour les membres du public ayant un exemplaire du livre.
En partenariat avec les archives municipales de Marseille.
Entrée libre dans la limite des places disponible à l’auditorium du musée.
 

Jeudi 24 novembre 2022 de 18h à 20h
Par Carol Mann, historienne et sociologue, auteur du livre « Nous partons pour une destination inconnue, femmes juives pendant la Shoah en France » ; Yvonne Salamon auteur du livre « Je suis née à Bergen-Belsen »  et Renée Dray Bensousan historienne.

Si les témoignages de rescapées de camps et centres de mise à mort aujourd’hui très abondants sont indispensables à la construction de notre mémoire collective, ils ne peuvent se substituer à l’analyse des évènements par l’historien et les sciences humaines. 3 auteures, Carol Mann, Yvonne Salamon et renée Dray Bensousan, mêlent leur voix, leur histoire, leur réflexion et recherche sur l’expérience des femmes durant la Shoah et les politiques de répression : une analyse genrée de leur expérience de vie personnelle, leur priorité, leur manière d’agir, leur ressource propre de créativité, leur stratégie de survie.

Carol Mann présentera son livre « Nous partons pour une destination inconnue, femmes juives pendant la Shoah en France » édition Albin Michel, 2020.

Après vingt-cinq ans passés à observer le vécu et le comportement des femmes dans des zones de conflit du monde entier (Bosnie, Afghanistan, RDC, Kurdistan...), Carol Mann, historienne et sociologue, a voulu étudier dans la même perspective « genrée », l'expérience des femmes pendant la Shoah en France, À travers l'étude de journaux intimes et de plusieurs milliers de lettres écrites pour la plupart au camp de Drancy, leurs autrices, obsédées jusqu'au bout par la survie de leurs proches, ignorant encore ce qui les attend dans les camps de la mort, l'auteure étudie la situation des femmes, mères juives en France durant la Seconde Guerre mondiale. Elle propose une analyse de la sociologie des victimes, qu'elles soient israélites françaises, réfugiées de l'est, bourgeoises ou femmes du peuple.

Yvonne Salamon présentera son livre « Je suis née à Bergen-Belsen » édition Plon, 2020.

75 ans après la libération du camp de concentration allemand de Bergen-Belsen, ce livre réunit deux témoignages forts et inspirants. Celui d'Hélène, résistante française arrêtée, torturée puis déportée dans le camp. Et celui d'Yvonne, sa fille, née là-bas. Un récit à deux voix où Hélène livre un témoignage puissant tandis qu'Yvonne questionne l'Histoire, son identité, allant jusqu'à dévoiler d'incroyables secrets familiaux.

Renée Dray Bensousan

Après avoir passé de nombreuses années sur les archives de la Shoah à Marseille, Renée Dray-Bensousan s’est intéressée au sort des femmes dans les camps. Elle nous livrera le combat de ces femmes, des politiques aux « raciales », destinées à une mort certaine et qui osent combattre les nazis en utilisant toute sortes de moyens. Elles résistent par la « survie », le sabotage, avec les armes de l’esprit et finissent même par la révolte et la lutte armée. Certaines d’entre elles , très peu, ont survécu et nous ont laissé leurs témoignages ou leurs écrits. La typologie proposée est choisie en fonction de leurs actions

En lien avec le mémorial des déportations

Accès libre à l'auditorium dans la limite des places disponibles.

Jeudi 24 novembre 2022 de 18h à 20h
Par Carol Mann, historienne et sociologue, auteur du livre « Nous partons pour une destination inconnue, femmes juives pendant la Shoah en France » ; Yvonne Salamon auteur du livre « Je suis née à Bergen-Belsen »  et Renée Dray Bensousan historienne.

Si les témoignages de rescapées de camps et centres de mise à mort aujourd’hui très abondants sont indispensables à la construction de notre mémoire collective, ils ne peuvent se substituer à l’analyse des évènements par l’historien et les sciences humaines. 3 auteures, Carol Mann, Yvonne Salamon et renée Dray Bensousan, mêlent leur voix, leur histoire, leur réflexion et recherche sur l’expérience des femmes durant la Shoah et les politiques de répression : une analyse genrée de leur expérience de vie personnelle, leur priorité, leur manière d’agir, leur ressource propre de créativité, leur stratégie de survie.

Carol Mann présentera son livre « Nous partons pour une destination inconnue, femmes juives pendant la Shoah en France » édition Albin Michel, 2020.

Après vingt-cinq ans passés à observer le vécu et le comportement des femmes dans des zones de conflit du monde entier (Bosnie, Afghanistan, RDC, Kurdistan...), Carol Mann, historienne et sociologue, a voulu étudier dans la même perspective « genrée », l'expérience des femmes pendant la Shoah en France, À travers l'étude de journaux intimes et de plusieurs milliers de lettres écrites pour la plupart au camp de Drancy, leurs autrices, obsédées jusqu'au bout par la survie de leurs proches, ignorant encore ce qui les attend dans les camps de la mort, l'auteure étudie la situation des femmes, mères juives en France durant la Seconde Guerre mondiale. Elle propose une analyse de la sociologie des victimes, qu'elles soient israélites françaises, réfugiées de l'est, bourgeoises ou femmes du peuple.

Yvonne Salamon présentera son livre « Je suis née à Bergen-Belsen » édition Plon, 2020.

75 ans après la libération du camp de concentration allemand de Bergen-Belsen, ce livre réunit deux témoignages forts et inspirants. Celui d'Hélène, résistante française arrêtée, torturée puis déportée dans le camp. Et celui d'Yvonne, sa fille, née là-bas. Un récit à deux voix où Hélène livre un témoignage puissant tandis qu'Yvonne questionne l'Histoire, son identité, allant jusqu'à dévoiler d'incroyables secrets familiaux.

Renée Dray Bensousan

Après avoir passé de nombreuses années sur les archives de la Shoah à Marseille, Renée Dray-Bensousan s’est intéressée au sort des femmes dans les camps. Elle nous livrera le combat de ces femmes, des politiques aux « raciales », destinées à une mort certaine et qui osent combattre les nazis en utilisant toute sortes de moyens. Elles résistent par la « survie », le sabotage, avec les armes de l’esprit et finissent même par la révolte et la lutte armée. Certaines d’entre elles , très peu, ont survécu et nous ont laissé leurs témoignages ou leurs écrits. La typologie proposée est choisie en fonction de leurs actions

En lien avec le mémorial des déportations

Accès libre à l'auditorium dans la limite des places disponibles.

Mercredi 14 décembre à 14h et jeudi 22 décembre à 10h
À partir de 7 ans

Découvrez l’architecture marseillaise !
Marseille est un grand livre ouvert, le nom de ses rues, ses vieilles bâtisses, ses vestiges, ses sculptures, ses plaques, ses musées, te racontent l’histoire d’un territoire occupé depuis plus de 2600 ans !

Adulte : gratuit
Enfants : De 5 à 18 ans : 4 euros

Sans réservation.

Mercredi 14 décembre à 14h et jeudi 22 décembre à 10h
À partir de 7 ans

Découvrez l’architecture marseillaise !
Marseille est un grand livre ouvert, le nom de ses rues, ses vieilles bâtisses, ses vestiges, ses sculptures, ses plaques, ses musées, te racontent l’histoire d’un territoire occupé depuis plus de 2600 ans !

Adulte : gratuit
Enfants : De 5 à 18 ans : 4 euros

Sans réservation.

Mercredi 21 décembre à 10h

A partir de 7 ans

Après avoir découvert la vaisselle médiévale présentée dans les vitrines du Musée, les visiteurs sont invités non pas à manger mais à croquer à la sanguine un objet qu’ils auront choisi !

Tarifs adultes : entrée gratuite + activité gratuite
Tarifs enfants : entrée gratuite + 4€ l’atelier pour les 5-18 ans (tarif réduit 1,5€) / gratuit pour les moins de 5 ans
Sans réservation.

 

Mercredi 21 décembre à 10h

A partir de 7 ans

Après avoir découvert la vaisselle médiévale présentée dans les vitrines du Musée, les visiteurs sont invités non pas à manger mais à croquer à la sanguine un objet qu’ils auront choisi !

Tarifs adultes : entrée gratuite + activité gratuite
Tarifs enfants : entrée gratuite + 4€ l’atelier pour les 5-18 ans (tarif réduit 1,5€) / gratuit pour les moins de 5 ans
Sans réservation.

 

Atelier : Initiation à la broderie autour du thème "Vestiges laissés en 2022"
Samedi 26 novembre à 9h et 14h
À partir de 10 ans.
Atelier animé par Manon Lefébure.
En lien avec l’exposition « L’objet d’une rencontre », artisans et designers proposent au public de participer à des ateliers.

Entrée gratuite sur réservation, dans la limite des places disponibles à musee-histoire@marseille.fr
Réservation : 04 91 55 36 00 et musee-histoire@marseille

 

Atelier : Initiation à la broderie autour du thème "Vestiges laissés en 2022"
Samedi 26 novembre à 9h et 14h
À partir de 10 ans.
Atelier animé par Manon Lefébure.
En lien avec l’exposition « L’objet d’une rencontre », artisans et designers proposent au public de participer à des ateliers.

Entrée gratuite sur réservation, dans la limite des places disponibles à musee-histoire@marseille.fr
Réservation : 04 91 55 36 00 et musee-histoire@marseille

 

Pages

S'abonner à RSS - Musée d'Histoire de Marseille